Strict Standards: Only variables should be passed by reference in /home/parle352/public_html/kinoks.org/config/ecran_securite.php on line 283
Un "collector" à télécharger : le jingle sonore réalisé par le SCALP pour la manif du 5 mars 1985... - KINOKS
KINOKS

ni un journal ni un blog

Accueil > MOUVEMENT > Un "collector" à télécharger : le jingle sonore réalisé par le SCALP pour la (...)

Un "collector" à télécharger : le jingle sonore réalisé par le SCALP pour la manif du 5 mars 1985...

Une "pub" fabriquée par la Section Carrément Anti Le Pen

mercredi 22 novembre 2006


Encore une chose que j’ai retrouvée dans mes cartons. C’est une K7 (le master ou un dub ?) réalisée un temps après sa naissance à Toulouse par le SCALP. C’est une bande annonce d’appel à la manif anti Le Pen du 5 mars 1985 pour les radios associatives de la région.
C’est un retour sur cette histoire, re-écrite depuis.

C’est assez étonnant de l’écouter plus de vingt ans plus tard. Elle reflète un état d’esprit : ni des guerriers, ni des cow-boys, pas d’uniforme mais des "indiens métropolitains" maniant la langue avec humour et détermination (dadaïste ?).
Le SCALP à cette période (celui de cette génération ? qui a donné naissance depuis à plein de Scalp partout en France) était antifasciste mais avant tout anticapitaliste, il ne se prenait pas au sérieux avec sérieux. Il jouait avec la langue comme le rap aujourd’hui. C’est peut-être pour cela qu’il mobilisait dans les manifs les jeunes des quartiers.

Le Scalp manitou : les mots et la tempête. Chemises brunes, tuniques bleues, attention : le Scalp ça décoiffe !

Pour télécharger cette bande annonce d’appel à manif du Scalp le 5 mars 1985 en mp3...

Pour l’écouter :

L’appel radio du Scalp à la manifestation du 5 mars 1985

9 Messages

  • iepa jean luc bonne idée !
    t’en as encore d’autres dans tes cartons du son d’avant ?
    p’tit yann

    • Oui, apparemment il y en a plein un carton. Surtout, à coté des sons que j’avais récupérés alors, des émissions faites pour Canal Sud (une partie de l’histoire des luttes sur la région). Et de Barbe Rouge...
      A raison d’une émission de 2h30 à 4heures par semaine cela en fait de la mémoire dans ces années là.
      J’ai retrouvé par exemple l’expulsion de Radio Voka en direct par téléphone de Radio Mouvance. Tu imagines ? Qui en a entendu parler aujourd’hui ?
      Je crois que Vivi (pas loin de chez toi) en a aussi une caisse pleine. Et il y a ceux que je ne connais pas sur cette ou d’autres histoires.

      Cela nous pose la question de comment rendre cette mémoire disponible et accessible sur Internet ? Pour la partager, pour se la réapproprier.
      Faut du temps, de la patience, faire le tri... Embaucher un cdd pour cela ? Je plaisante mais à peine...
      bise p’tit yann. Je croise de temps à autre le grand’yann.
      jluc

      • Big question
        Faut du temps pour convertir tout çà en mp3...Wikipedia me semble être une bonne solution (si tu as du temps, il ya de quoi remplir la page http://fr.wikipedia.org/wiki/Section_carrément_anti_Le_Pen... J’ai commencé à y vider ma carte mère concernant le mouvement des chomistes de 98...une copine détient l’intégrale des AG en son, mais pareio il y en a pour un siècle de numérisation. Malgré le cote ancien combattant, néanmoins, cela peut il valoir le coup de monter des sites mémoristes ???!!
        za +
        tipia yann

        • Le Scalp à l’époque... 29 novembre 2006 23:52, par Jluc

          Dans Wikipedia il y a écrit que le Scalp était un groupe autonome. Non, il me semble qu’à l’époque c’était un mélange : autonomes, anarchistes, libertaires, quelques organisé-e-s...

          • Le Scalp à l’époque... 30 novembre 2006 16:42, par MC tiasma

            Salutations apaches,ce qu’il lme semble surtout,le pedigré
            des autonomes importes peu,pourvu qu’on ait l’ivresse d’une
            renaissance imminente,avec le son silvousplait...

            MC Tiasma

            • Le Scalp à l’époque... 9 décembre 2006 00:07, par Max

              " Le SCALP ça décoiffe "

              Certes simple mais accrocheur :P

              Enfin, la lutte continue, 2007 approchant... Préparons le prochain Jingle ;)

              Max.

  • Cette période est tombée un peu dans le brouillard pour moi. Avec le recul je ne trouve pas le jingle très réussi (j’y étais), les Indiens c’était nous (au moins le proclamions-nous), pourquoi sommes-nous allé chercher des rythmes en Afrique ? Sous ses airs plaisantins il est guerrier même si ses auteurs devaient se faire violence à eux-même avant d’oser l’affrontement et peut-être aussi simplement avant de communiquer des avertissements envers les chemises brunes et les tuniques bleues au micro. Je me souviens de fortes montées d’adrénaline. De peurs. Nous avons eu des blessés que nous n’étions pas vraiment prêts à assumer.
    Pour moi le Scalp était un mouvement d’organisation de jeunesse qui n’a pas réussi à regrouper des jeunes (à Toulouse en tout cas). Mais c’est sans doute mieux ainsi car les organisations de jeunesse ça se veut joyeux mais en fin de compte ça reste sérieux et quand même en général manipulateur. C’est peut-être l’âge mais aujourd’hui je préfère de loin les initiatives intergénérationnelles. Nous avons aussi des organisations de jeunesse au Pays Basque et je ne mets pas beaucoup d’espoir en elles.
    Le Scalp était avant tout anticapitaliste, c’est sûr, l’antifascisme n’étant finalement qu’un prétexte ou disons, une occasion d’exprimer des idées et des actes de couleur radicale, pour que ça bouge plus loin que les frémissements qui retombent toujours au même point, merde ! Mais il a sans doute contribué involontairement à épaissir le nuage de fumée que les autres partis ont abondamment utilisé pour avancer cachés sous une auréole de respectabilité.
    Je me souviens avoir quitté les rangs un jour où il m’est apparu que l’activité du groupe se réduisait à un affrontement faf/antifaf. J’avais essayé de m’expliquer dans un petit texte qui n’a pas fait débat du tout. Plouf !Si ça intéresse quelqu’un je peux sans rien promettre tenter de mettre la main dessus. J’avertis, ça ne devait pas être de la grande prose. Mais osons témoigner puisque c’est finalement de ça dont il est question ici. Non ?
    Le Scalp était un regroupement original et difficilement classable politiquement. C’était son côté sympa et un avantage vis à vis des gens qui ne cherchent pas forcement à se coller des étiquettes sur le front.
    Bon on s’est bien maré parfois…
    Vivi

    • Le Scalp d’alors... 29 novembre 2006 23:36, par Jluc

      Peut-être qu’on pourrait mettre ce texte à télécharger là, en fichier pdf (acrobat) ?


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP | squelette - conçu par jlg