KINOKS

ni un journal ni un blog

Accueil > COUPS DE COEUR > "L’ordre" de Jean Daniel Pollet

"L’ordre" de Jean Daniel Pollet

mercredi 5 octobre 2005

Image d’une île près de la Crête : Spinalonga. Mouvements alternés avec des plans fixes et une voix off. Accélération. Puis face à la caméra, un lépreux : Raimondakis. Il a vécu pendant de longues années sur cette île avec d’autres lépreux parqués là pour y mourir. Loin des regards, ils y ont organisé leur vie jusqu’à ce qu’on les mette dans un hôpital près d’Athènes. Là c’est comme un retour à zéro.
Plus qu’un film sur la maladie ou l’enfermement, L’ordre pose les questions du regard et de la trahison.


L’ordre
de Jean-Daniel Pollet

France 1973 - 44’ - 35mm - Couleur

Scénario : Jean-Daniel Pollet en collaboration avec Maurice Born
Images : Jean-Daniel Pollet
Montage : Jean-Daniel Pollet, Françoise Geissler
Producteur : Novartis Pharma
Distributeur : P.O.M. Films
Prix de la critique Internationale au festival de Grenoble, 1974

"Un jour les Laboratoires Sandoz m’appellent pour m’avertir de la présence de Maurice Born qui leur proposait un sujet : il avait fait une étude sociologique de deux ans sur les lépreux et voulait tourner à Spinalonga. On est parti, un peu comme un commando, en prétendant vouloir réaliser un film touristique...
Le tournage a duré en tout et pour tout dix jours aller-retour. Nous avons tourner sur l’île où les lépreux furent rassemblés jusqu’en 1957 puis à l’hôpital où ils ont été soignés et où certains sont restés.

Raimondakis est le génie de la lèpre, c’est lui qui a la parole : il parle au nom des lépreux. Fils d’avocat, plutôt intellectuel, touché par la lèpre, il fut enfermé, menottes aux poignets puis prit la tête de cette île, de 800 m de long pour 400 de large. S’il y a un film que je retiendrais bien, c’est celui là."
J-D Pollet (1993)

Spinalonga

- Extrait du texte de Maurice Born (la voix off) :
"En 1904, l’état (grec) décide de les enfermer(les lépreux). La police les arrête partout et les met danscette île de Spinalonga, là juste à coté de la Crête, pour qu’ils y finissent leurs jours, dangereux pour la société, donc isolés.
Dangereux pour la société...
Ils s’installent là, ils s’organisent une vie - même dans ces conditions, même quand tu sais exactement pourquoi tu es là - pour crever...
Et ça dure cinquante ans, cinquante ans d’enfermement sur cette île.
Tout à coup, on trouve le moyen de lutter, là, contre. Les types ne sont plus condamnés, on peut faire des projets...
Donc, en 1957, on retire tout le monde de là et on les amène ici, dans cette station, près d’Athènes, pour qu’ils se remettent avant de retourner dans le monde.

Mais voilà, ils ne retournent pas dans le monde..."

- Extrait du propos de Raimondakis (in) :
"Il y a 36 ans que je suis emprisonné sans avoir commis de crime. Pendant ces années, beaucoup de gens sont venus nous voir. Certains pour faire des photos, d’autres avec un point de vue littéraire, pour voir une espèce de gens différents, plusieurs ont tourné des films. Hélas, ils nous ont trahis jusqu’à aujourd’hui. Aucun n’a transmis ce que nous voulions et ce qu’ils avaient promis de montrer au monde.
Finalement une duperie, une photo, et une légende dessous qui modifiait les promesses et nous trahissait - et ceci nous blessait, parce que les uns voulaient montrer de la compassion et les autres de la répulsion - mais nous ne voulons ni qu’on nous déteste ni qu’on nous plaigne. Nous avons seulement besoin d’un sentiment, l’amour. Amour, en tant que personne qui a une infortune, et non comme s’il était une sorte différente d’homme, un phénomène...

Je me demande si, bien qu’étrangers et partant très loin, je me demande si vous rendrez la vérité, ou si vous garnirez de mensonges ce que vous avez tourné pour l’utiliser qui sait dans quels buts, qui sait pour quelles idées."

5 Messages

  • "L’ordre" de Jean Daniel Pollet

    7 avril 2007 11:35

    Merci a ce site de consacré cette page a ce film djean daniel pollet "l’ordre", un film qui traite de l’ihumanité des hommes,
    Un film particulirement touchant et profond...

    Tres rare sont les sites qui parle de film et je vous remercie de nous faire part de toute ces informations.

    Si toutefois vous pouviez m’indiquer le moyen de me procurer un exemplaire du film j’aimerais que vous me le communiniquez mon adresse mail est la suivante :

    Mouhtadi6@hotmail.com

    Merci beaucoup,


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP | squelette - conçu par jlg