KINOKS

ni un journal ni un blog

Accueil > MES FILMS > Bleu de travail et bleu du ciel > "BLEU DE TRAVAIL ET BLEU DU CIEL" : précarité et travail ?

"BLEU DE TRAVAIL ET BLEU DU CIEL" : précarité et travail ?

Un film réalisé en 2000 sur les intermittents du spectacle et leur rapport au travail

dimanche 12 février 2006

Fuir l’ennui... Se passionner pour son métier... Un art de la vie... Mais comment réconcilier bleu de travail et bleu du ciel ?

Manuels, intellectuels, polyvalents, c’est avec la même habileté qu’ils jonglent avec poste à souder, flammes ou dossiers de subventions. Rejetant les formes traditionnelles du salariat, ils ont choisi ce mode de vie. Pourtant ils sont précaires, le plus souvent Rmistes, avant de devenir « intermittents du spectacle ».

A travers les préoccupations de ces professionnels du spectacle, le film interroge le rapport au travail aujourd’hui.


Pour voir le film Bleu de travail et bleu du ciel, 52’, en Real Player, cliquez sur ce lien...

Avec le lecteur Flash :

<embed src="/player.swf" width="520" height="410" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true" flashvars="width=520&height=410&file=http://tvbruits.org/videoflv2/bleuw.flv" />
JPEG - 14.6 ko
Manif novembre 96 : être grand c’est soutenir une grande querelle (image du film)
JPEG - 11.7 ko
Manif 96 : le dragon arrive place du Capitole...

L’idée de ce film est née fin 1996, il a fallu presque
trois ans pour trouver le financement, puis quelques mois pour le tourner, le monter et le sortir en 2000. Il a été diffusé sur France 3 Sud puis dans la "case de l’oncle doc" sur France 3 nationale.

J’avais les rushes tournées sur les luttes de 1996/1997, mais aucun débat d’AG car y participant je ne pouvais pas filmer.

J’avais en tête la réflexion portée en 1996 et 97 par les coordinations nationales sur notre travail, des textes de Maurizio Lazzarato et d’André Gorz. Le terme d’"emploi discontinu" n’avait pas encore vraiment fait son apparition, on parlait de revenue garanti pour tous, d’étendre ce "statut" (qui en n’est pas un) à tous les précaires, d’y voir une autre manière de partager le travail et pourquoi pas : les richesses.

Ce film pose aussi des pistes de réflexion sur un "autre travail" qui échapperait à la notion de labeur.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP | squelette - conçu par jlg