KINOKS

ni un journal ni un blog

Accueil > Mots-clés > Navigation > Straub et/ou Huillet

Straub et/ou Huillet


  • Un tombeau pour l’oeil (Pédagogie straubienne)

    13 novembre 2006

    De Nicht Versöhnt à Moïse et Aaron, une idée maîtresse, entièrement contenue dans ce titre : « Non réconciliés ». La non-réconciliation, ce n’est ni l’union ni le divorce, ni le corps plein ni le parti pris de l’émiettement, du chaos (Nietzsche : « il faut émietter l’univers, perdre le respect du tout »), mais leur double possibilité. Straub et Huillet partent, au fond, d’un fait simple, irrécusable : il y a eu le nazisme. Le nazisme fait qu’aujourd’hui le peuple allemand n’est pas réconcilié avec lui-même (...)

  • Une morale de la perception (« de la nuée à la résistance » de Straub-Huillet) par Serge Daney

    21 février 2006

    Un plan sans image ou deux images dans un plan ?
    Il y a des trucages que les Straub n’utilisent jamais - et qui semblent la négation même de leur cinéma - comme la surimpression ou le fondu-enchaîné. Toutes les fois qu’une image en recouvre une autre (à moins qu’elle ne la contienne), qu’elle la préfigure (à moins qu’elle en soit déjà le souvenir). Le temps de la surimpression est celui du travail actif de l’oubli : une voix nous dit : « tu oublieras, tu as déjà oublié. » Ces empiétements d’une image sur (...)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP | squelette - conçu par jlg