KINOKS

ni un journal ni un blog

Accueil > VIVRE > Le Monolecte
  • Drôle d’ambiance en Macronie

    25 septembre, par Agnès Maillard
    C’est un été un peu bizarre qui vient de passer. Enfin, surtout dans notre cas, assignés à résidence comme nous le sommes par la dépression massive de monsieur Monolecte. Difficile de se sentir en phase avec le reste du monde quand il faut gérer au quotidien cette maladie qui fait semblant de ne pas en (...)
  • Les pigeons qui se prenaient pour des aigles

    5 septembre, par Agnès Maillard
    Les cadres se font enfler par l’illusion d’être du côté des dominants. Ils collaborent activement à l’exploitation des employés parce qu’ils s’imaginent ne pas être des prolétaires eux-mêmes. Et les patrons se frottent les mains et entretiennent soigneusement cette confusion : elle leur permet d’avoir des (...)
  • Au sujet des emplois aidés

    24 août, par Agnès Maillard
    D’accord, je vais énerver, mais pourquoi défendre les emplois aidés ? De ce que j’ai pu expérimenter dans ma vie active, ceux qui sont aidés, ce sont surtout les employeurs et non les employés… et pas qu’un peu… au point que l’idée même de valeur du travail a disparu de leurs pensées. Le prétexte, c’est (...)
  • Crise de l’ovule industriel

    17 août, par Agnès Maillard
    Il faut voir le bon côté des choses : on peut faire de sérieuses économies sur le traitement antiparasitaire du chat. L’article Crise de l’ovule industriel est apparu en premier sur Le Monolecte.
  • Un peu de soi et rien du tout

    30 juillet, par Agnès Maillard
    Qu’as-tu pensé quand tu as compris que l’océan immense allait se refermer sur toi, quand tu as compris que c’était fini ? Juste encore un peu de temps ? J’ai toujours autant de mal avec ma propre finitude. Et j’en ai encore un peu plus avec le concept même de ma propre existence, le fait même que […] (...)

0 | 5 | 10 | 15


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP | squelette - conçu par jlg