KINOKS

ni un journal ni un blog

Accueil > RANDONNER, HRP... > Une boucle de 4 jours autour du Pic de la Sabine

Une boucle de 4 jours autour du Pic de la Sabine

mercredi 15 août 2018, par JLG

Mi août 2018, je décide d’aller randonner en autonomie dans le massif de l’Aston.
Je l’ai souvent parcouru avec ma compagne. Je prépare une boucle de 4 jours qui passe cette fois-ci par le sommet du Pic de la Sabine. Une fenêtre météo semble s’ouvrir le 10 août.
Je prépare un sac de 6 à 7kg au total : nourriture pour 5 jours, duvet, matelas gonflable, popote, tarp...


 J4. Lundi 13 août.

J’ai bien récupéré. Dehors le ciel est dégagé et le vent s’est calmé. Je déjeune très rapidement et j’y vais. Toute la première partie de mon parcours, sur plusieurs kilomètres c’est sur la crête. Donc il faut avancer tant que la météo est clémente.

Vue à partir de la cabane au petit matin :

La cabane où j’ai dormi ,et au fond, celle du berger :



La direction Niaux ?

Où cela mène-t’il ?

Je poursuit ma progression en direction de la Calbe (2185m)

J’arrive sur La Calbe. Il y a du réseau. J’appelle ma compagne pour lui donner de mes nouvelles et lui envoyer un selfie.

La Calbe (2185m)


Il faut que je fasse légèrement demi-tour pour descendre sur la Font Cendrasse, puis prendre la la direction de la Jasse des Clos d’Urbats et le Pas de l’Escalier, et remonter pour atteindre la piste.


Souvenirs souvenirs encore, bivouac quelque part, par là, avec ma compagne sur cette crête en juillet 2009...





Retour à août 2018

Descendre sur la Font Cendrasse, puis prendre la direction de la Jasse des Clos d’Urbats, quitter le petit sentier qui poursuit sa descente et remonter vers le Pas de l’Escalier, puis bifurquer vers le sud pour couper dans la pente et trouver rapidement la piste.

Vers le Pas de l’Escalier :

Cela se couvre à nouveau, les brumes reviennent...

A partir de la piste je coupe directement en descendant par la vallée du ruisseau de Balledreyt jusqu’à la cabane de Balledreyt. Ruine en 2009 elle a été complètement rénovée et peut abriter une dizaine de personnes.

Je suis descendu de là-bas au fond de l’image. La progression est difficile est hors sentier. Je me suis servi des traces et des brouillons de sentes des vaches. En fait c’est plus court mais forcément plus rapide que rejoindre le GR10 sur la crête pour redescendre jusqu’à cette cabane.

Je rejoins le GR10 à la cabane et je le suis jusqu’au parking avant le retour de la pluie...

J’étais ce matin sur la crête en face :

Une fleur vue sur le Sirmont, avant de traverser les bois et redescendre en direction du parking. J’y serai vers 17h.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Espace privé | SPIP | squelette - conçu par jlg